L’an passé, j’avais offert à ma mère et à ma grand-mère un calendrier à l’effigie des enfants.
Essentiellement parce ma grand-mère, pas du tout équipée en nouvelles technologies, regrettait de ne pas avoir beaucoup de photos des petits ; je dois reconnaître que si nous prenons beaucoup de photos, nous en imprimons très peu. Voire pas.
J’ai commandé le calendrier en double exemplaire pensant que cela ferait aussi plaisir à ma mère. Bingo. D’une, je suis passée pour une déesse de la PAO aux yeux de toute la famille, ce que je ne suis pas du tout, et de deux, cette année, toutes les deux me réclament la version 2016 du calendrier.
Il faut dire que le rendu était en effet assez chouette. J’étais passée par Smartphoto : les modèles sont plutôt jolis et variés, le système fait des propositions d’agencement souvent séduisantes – qu’il suffit de corriger par-ci par-là – et les prix sont corrects. Cette année donc, rebelote, via Smartphoto toujours.

Comme il y avait une offre intéressante à ce moment-là, j’en ai profité pour faire un gros plein.
J’ai donc semi-composé et commandé :

  • Pour les enfants :
    • un jeu de mémory (c’est un des jeux auxquels les élèves jouent fréquemment à l’école, et le maître préconise de faire de même à la maison, l’occasion était donc toute trouvée) : 15 photos des enfants qui sont imprimées en double (pour pouvoir reconstituer les paires, c’est mieux ;) sur deux planches cartonnées et prédécoupées, et quelques pièges (des photos prises à quelques minutes d’intervalle qui sont presque similaires, il faut donc redoubler de sagacité pour retrouver les cartes identiques). On y a joué à l’occasion de notre week-end en famille. Tout le monde a trouvé ça original, et c’est rigolo comme on s’impliquait encore plus que d’habitude dans le jeu.
    • un puzzle de 30 pièces fait à partir d’une photo des enfants en train de prendre leur petit déj. Chacun son biberon, chacun son transat, chacun son pyj’ : il y a du piège en perspective et des faux-amis à bien identifier.
    • pour finir, j’ai pris un tableau de motivation pour ma fille : on intègre une photo, on rédige dès la conception, si on le souhaite, les défis à relever, et on note ensuite la progression avec les stickers fournis. Pour les mots de politesse, pour le pipi fait avant que le pantalon n’en fasse les frais, pour les assiettes terminées : ça nous fait un beau support qui n’attend que les félicitations du jury.
  • pour moi :
    • des cahiers à la couverture personnalisée. Même à la maison, j’ai gardé les bonnes habitudes du boulot : je fais des listes, des listes XXL dont je raye les lignes en jubilant lorsqu’une tâche est réalisée. Ces todo lists sont longues au point que j’ai un todo book, en realité un petit cahier à spirale au format A5. Les deux prochains m’aideront sans aucun doute à mettre du coeur à l’ouvrage : la bouille de mes enfants sur l’un, nos photos de vacances sur l’autre, rien de tel pour abattre du boulot dans la bonne humeur.
    • dans la foulée, j’ai pris un petit carnet et un bloc note, personnalisés eux aussi. Il faut dire qu’il y avait 40% de réduction dès atteignait 70€, j’en ai donc profité.

Une dernière remarque : j’ai testé la « smartgarantie » de Smartphoto, et franchement, ils ont été top. Il se trouve que le tableau de motivation pour ma fille, apparemment malmené par le transporteur, est arrivé plié en accordéon… Un mail au service clients avec photos à l’appui, une réponse ultra rapide, et un nouvel exemplaire m’a été envoyé gratuitement.

Y a plus qu’à faire les paquets cadeaux !

A propos de l'auteur

Trentenaire pour quelques petites années encore, lyonnaise d'adoption, maman de deux enfants, en quête perpétuelle de bons plans pour se simplifier la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*