Si vous êtes déjà venus vous balader par ici, vous êtes peut-être déjà tombés sur les deux-trois conseils pour payer ses couches un peu moins cher.
Pour ma part, je ne compte maintenant que sur les promos des supermarchés : je suis toujours dans l’anticipation et fais un stock monumental dès qu’une offre se présente.
Et j’ai surtout mis en place depuis quelques temps une espèce de gestion raisonnée de notre consommation de couches (qui ne concerne que mon fils puisque notre fille est propre depuis 6 mois maintenant).

J’ai dorénavant à la maison trois modèles de couches : je choisis l’une d’elles en fonction de sa durée d’utilisation et du type de remplissage pronostiqué.

  • j’utilise des couches Pampers à chaque fois qu’il y a une phase de sommeil qui se profile (c’est-à-dire avant les deux siestes de la journée et le soir au coucher), ou quand une longue période s’annonce et que les possibilités de changement de couche sont inconnues (voyage en voiture, après-midi en mode vadrouille…).
  • j’utilise l’équivalent en marque distributeurs (ultra haute absorption, adaptation aux mouvements de l’enfant etc.), généralement autour de 20 centimes la couche, pour les courtes périodes de temps : le matin sur le créneau après le biberon <-> avant la sieste de 10h, et l’après-midi sur le créneau après le goûter <-> avant le bain.
  • j’ai aussi des changes basiques marque distributeur à 15 centimes la couche maximum, que je mets après le bain du soir et qui restent en place le temps du repas, avant la Pampers de la nuit. Je les utilise aussi après un remplissage intempestif et odorant de la couche, si un vrai changement de couche prévu au programme est imminent (si moins d’une heure avant la couche de la sieste, par exemple), parce que dans ce cas-là, la couche en question – qui fait donc l’interim pendant une heure tout au plus – ressort quasiment indemne de son utilisation. Pas la peine de mettre de la qualité d’absorption Pampers, donc.

 

Je planifie différemment les changements de couche.

Ce qui m’aide, c’est que mon fils commence à être réglé comme une horloge sur le sujet, selon trois constats :

  • quand il dort, rien ne sort (ou presque) ;
  • la pissade a lieu quand il est éveillé ; en particulier immanquablement au réveil (de la nuit, de la sieste) : instantanément et en quantités plutôt massives ;
  • la cagade a généralement lieu après les repas, selon le principe de « ça rentre d’un côté et ça sort de l’autre », systématiquement le matin, et en alternance le midi ou au goûter (voire les deux si nous sommes dans un jour de productivité accrue).

Ainsi j’adapte le rythme des changements de couches aux besoins (dans tous les sens du terme n’est-ce pas) du petit gars.

  • Le matin, j’ai arrêté de changer la couche avant le biberon, sauf si elle est sursaturée d’urine (je checke systématiquement). En effet, entre le réveil, la prise du biberon et le remplissage solide de la couche, il s’écoule 15 minutes maximum. L’odeur me rend ultra réactive, si bien que rien n’a le temps de s’écraser et de déborder (j’espère que votre dernier repas ne date pas de moins de 5 minutes, sinon, désolée de ne pas vous avoir prévenus ;)
  • Idem pour le midi et le quatre heures. Je vérifie avant chaque repas, je change avec une couche cheap si c’est nécessaire, et sinon, j’attends le gros remplissage d’après le repas.

Nous avons donc en résumé sur la journée : couche medium distributeur / Pampers / Pampers / couche medium distributeur / couche cheap distributeur / Pampers ; avec, entre temps, des couches cheap distributeur en cas de changement temporaire et inopiné (si vous avez tout bien suivi). Et cela au lieu de 6 Pampers précédemment (ou plus en fonction de ces mêmes changements temporaires et inopinés).
Et ça fait une petite différence sur le porte-monnaie.
Je dois reconnaître que c’est faisable parce que c’est moi qui gère les changements de couches au quotidien. C’est sûr qu’il serait malvenu de demander à son assistante maternelle de jongler avec tous ces modèles et tous ces paramètres. Mais bon, pour le soir et le WE, il y a peut-être des adaptations qui peuvent être mises en place, à voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.