On revient d’une très chouette semaine en Haute Savoie.
On s’est joliment dépaysés, on a mangé des quantités incroyables de fromage, on s’est laissés vivre… C’est évidemment passé trop vite, on est rentrés un peu nostalgiques.
Alors… c’est le moment de sortir deux ou trois madeleines de la valise histoire de se remémorer ces bons moments.

Opération saturation des sens

Au début ce n’était pas le fruit d’une démarche volontaire. Une musique ou une odeur nous rappelaient les vacances. Forts de ce constat, dorénavant, à chaque fois qu’on part en congés, on se fabrique des pièges à souvenirs.

L’appareil photo

Ca tombe presque sous le sens, mais on prend des photos. Deux batteries, deux cartes SD pour ne pas manquer de munitions. Des photos par centaines, des belles et des sans intérêt, on mitraille sans restriction, merci le numérique. On garde tout, même les floues et les mal cadrées. Et de retour à la maison, on fait défiler le diaporama qui va bien, en mode « Oh qu’est-ce que c’était bien » !

La compil’ des vacances

Avant chaque départ en vacances, l’homme de la maison prépare une compilation, en playlist sur le mobile et en CD pour la voiture. Généralement, de la musique du moment et un ou deux vieux tubes pour le plaisir. Et toutes les occasions sont bonnes pour l’écouter. Les trajets en voiture, en sourdine pendant la sieste, en plus fort quand on se prépare le matin avant de sortir.
C’est comme ça que, dorénavant, Matilda de Alt-J me propulse instantanément en Camargue pendant l’été 2012, et que je me revois comme par magie enceinte de ma fille. Editors (In dream) sera la bande son qui me renverra, à la demande, dans notre chalet haut-savoyard de cet automne 2015.

Le gel douche des vacances

Ca peut sembler complètement puéril mais quitte à partir avec un gel douche neuf en vacances (un bien neuf pour ne pas tomber en panne sous la douche au beau milieu du voyage), j’en achète un avec un parfum que je ne connais pas. Avec une certaine logique toutefois, si possible : par exemple, un Petit Dop Melon pour une semaine dans le Vaucluse ; un gel douche à la mûre sauvage pour ces vacances à la montagne…
On s’en sert une semaine durant, pendant les congés, pour la douche quotidienne ET pour se laver les mains, car bien souvent il fait aussi office de Pousse Mousse.
Il nous en reste généralement un fond quand on rentre à la maison. On garde précieusement ce fond – dans la limite de la durée de conservation du gel douche après ouverture bien sûr. Quand on a besoin d’un petit A/R express en vacances, on sort le fameux reste de savon et on ouvre l’eau chaude. Une douche, de la mousse, on ferme les yeux et on y est. C’est terriblement efficace.

Les repas des vacances

Autant que faire se peut, on ramène des spécialités locales. Des qui ne se conservent pas bien longtemps (ce coup-ci une collection de beaufort et de reblochons qui rendent l’air irrespirable quand on ouvre le frigo) et d’autres qu’on pourra consommer dans plusieurs semaines encore, et qui nous rappelleront le bon goût des vacances. Du miel de sapin et de la confiture de cassis pour cette session à la montagne.
Vivement la prochaine soirée crêpes ! Et en attendant, c’est pas le tout mais on a une tartiflette à préparer ;)

A propos de l'auteur

Trentenaire pour quelques petites années encore, lyonnaise d'adoption, maman de deux enfants, en quête perpétuelle de bons plans pour se simplifier la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.