Dimanche dernier, on est allés cueillir des fruits et légumes en famille. C’était un peu l’événement du siècle.
Car chez nous on ne jardine pas. Pas de terrasse, encore moins un jardin, et une main qui a oublié d’être verte si je fais le compte des orchidées et autres azalées qui ont malheureusement périclité en un temps record.
On emmène les enfants tous les dimanches au marché, certes, pour qu’ils voient à quoi ressemble une carotte avant d’être transformée en purée, mais on s’est dit qu’on pouvait faire encore mieux sous leurs yeux ébahis : aller ramasser notre ravitaillement hebdomadaire dans un champ.

A côté de Lyon (à Thil exactement, 30 minutes de trajet dixit Maps) se trouve Fraisochamp : 35 hectares de champs de fruits, légumes, herbes aromatiques et fleurs, dans lesquels on déambule avec son panier. On va d’une rangée à une autre, on marche, on se baisse, on fait sa cueillette et on passe à la caisse.

Une très bonne expérience à plusieurs titres :

  • On cueille et on consomme des fruits et légumes de saison.
  • Les enfants voient ces fruits et légumes dans leur contexte, ce qui les intéresse grandement.
  • Ils participent activement au remplissage du panier : ça occupe bien la demi-journée, ça les fait bien bouger et ils sont contents d’être acteurs de ce qu’on va manger.
  • Je me sers de cet argument-là pour convaincre ma fille et son petit appétit de manger la merveilleuse quiche spéciale que j’ai préparée avec les courgettes que tu as si bien ramassées.
  • En bonus, pour les enfants, il y a des petits tracteurs à pédales pour jouer 5 minutes et des chèvres dans un enclos (les animaux, c’est une attraction qui fonctionne toujours bien chez nous).
  • Au niveau des caisses, il y a des fruits et légumes déjà cueillis en vente (si on est pressé, j’imagine) et d’autres produits complémentaires : jus de fruits, charcuterie, fromage… et des œufs frais qui nous ont bien sauvés car avec cette histoire de cueillette, nous avons fait l’impasse sur notre traditionnel tour de marché : nous nous attendions donc à devoir faire une croix sur notre boîte à œufs hebdomadaire. Enfin bref, nous avons pu éviter cette déconvenue haut la main, et ce à un prix identique à ce qu’on paie habituellement.

Une cueillette bien balisée

  • Pour les nuls en saisonnalité que nous étions, un tableau récapitule à l’entrée les fruits et légumes arrivés à maturité pour la cueillette.
  • Pour les nuls en « comment ça se cueille » que nous étions aussi, il y a devant chaque rang un petit écriteau qui indique de quel fruit/légume il s’agit, quelle est la taille minimale à respecter (le cas échéant) et comment il se ramasse (tirer, tourner, couper…) ; des panneaux « sens interdit » ou des banderoles qui barrent le passage permettent de ne pas se tromper dans sa cueillette (fruit ou légume en cours de croissance par exemple).

Comment se préparer pour aller à Fraisochamp

  • Nous n’avons pas de panier mais avions pris avec nous un sac de courses XXL de grande surface. Très bien.
  • Nous n’avions pas de barquettes pour cueillir les petits fruits (fraises remontantes notamment), mais la boutique en vend à un prix modique.
  • Nous n’avions pas pris de couteau (et pour le coup, ça ne m’a même pas effleuré l’esprit) mais la boutique en prête quelques uns.
  • En revanche, et je ne suis pas peu fière, nous avions pris des bottes de pluie (pour les filles) et baskets qui ne craignent rien (pour les garçons), histoire de marcher gaiement dans la gadoue (il avait plu la veille, ce n’était donc pas du luxe). En revanche, je n’avais pas pensé aux chaussures de rechange. Des paillassons en ferraille permettent d’enlever le plus gros de la boue, mais on a néanmoins mis de la terre partout dans la voiture.
  • La boutique met à disposition des brouettes, et c’est vraiment super. Ca permet de ne pas se démettre l’épaule en charriant son sac, et surtout, nos enfants ont adoré voyager dedans. Si vous avez un enfant qui ne marche pas et qui est trop petit pour tenir convenablement assis dans la brouette, pensez à prendre votre porte-bébé (je ne suis pas sûre que le maniement de la poussette soit très aisé dans les plantations) !
  • Niveau règlement, Fraisochamp accepte la CB ; quant à la note, les prix nous ont semblé identiques à ceux du marché. Au bémol près qu’au moment de la cueillette, on ne peut pas vraiment deviner combien pèsent les fruits et légumes qu’on a ramassés :)

 

C’était une super matinée : on recommencera !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*