Depuis la rentrée, on a lancé deux-trois invitations à la maison. Des invitations sans protocole, sans petits plats dans les grands, sans entrée-plat-dessert : des apéros tranquilles.
Cela dit, comme on n’a plus 20 ans et qu’on est dotés d’une nouvelle cuisine, exit la pizza surgelée et le paquet de Chipsters, au profit de trucs un peu plus élaborés… « Elaborés » c’est un bien grand mot, disons que j’avise en fonction du temps que j’ai à disposition avant l’heure H.

Apéro quasi-improvisé :

→ une heure de préparation devant soi courses incluses
→ temps passé en cuisine : 15 min
→ talents de cuisinière : absolument aucun

On file acheter des produits prêts à consommer mais moins basiques que des Pringles : une baguette, du pain tranché un peu original (maïs, céréales…), de la tapenade (ou quelque chose du genre à tartiner), une barquette de Rocamadours (je ne sais pas si j’ai la main chanceuse, mais ils sont systématiquement crémeux et affinés comme il faut, ce qui n’est jamais le cas quand je prends un St-Marcellin ou un St-Félicien), du comté, des tomates cerises (pour le côté sain de l’apéro), des knackis (ça marche toujours les knackis), du jambon et du fromage type Tartare.

On fait le minimum en cuisine, pour la forme, histoire de dire qu’on a bricolé un truc vite fait :

  • transformer ses knackis en poulpes (= gros succès chez les enfants qui sont à l’apéro) : on coupe les knackis en trois tronçons distincts, et on fend chacun d’eux en quatre dans le sens de la longueur sur la moitié du tronçon (deux coups de couteau : le second perpendiculaire au premier) pour faire les pattes, on les met dans l’eau bouillante et hop, les pattes rebiquent : ça fait des knackis en forme de poulpe. On prévoit un bol de moutarde pour ceux qui veulent.
  • faire des spirales de jambon : on tartine chaque tranche de jambon avec du Tartare, on roule, on découpe en tronçons, on dispose dans un plat. Franchement l’association est bonne et c’est plutôt pas vilain.
  • on dispose toutes nos bricoles prévues avec les couverts qui vont bien pour que chacun pioche et se fasse des tartines, et il n’y a plus qu’à profiter.

Apéro semi-planifié :

→ 1h30 de préparation devant soi courses incluses
→ temps passé en cuisine : 45 min (temps de cuisson compris)
→ talents de cuisinière : aucun

On fait des courses sensiblement identiques à ceci près qu’on rajoute une pâte feuilletée et du gruyère.

En cuisine on prépare des feuilletés ; on coupe sa pâte en deux moitiés :

  • palmitos : sur la première moitié précédemment coupée, on dépose des tranches de jambon et du gruyère ; on roule chaque extrémité (celles semi-anguleuses) sur elle-même jusqu’à ce que les deux rouleaux (équivalents en taille et quasiment symétriques) se rejoignent au centre. On coupe des tronçons perpendiculaires aux rouleaux, ce qui donne des petits palmiers ; on les dispose à plat sur une plaque recouverte de papier sulfurisé
  • roulés à la saucisse : ce n’est pas révolutionnaire parce que tout le monde a dû en faire dans sa vie, mais ça a le mérite d’être sympa à manger. On roule un knacki dans la seconde moitié de pâte (juste de quoi l’entourer, pas la peine de faire 3 couches de pâte autour de la saucisse) et on renouvelle l’opération jusqu’à épuiser le stock de pâte feuilletée. On coupe des tronçons et on dispose sur la plaque + papier sulfurisé. Enduire au préalable la pâte de moutarde relève un peu le goût, c’est pas mal.
  • on enfourne tout, et pour ma part, je gère à vue de nez. Je dirais 15 min à 200°C, mais à vérifier / surveiller.

Apéro mieux organisé :

→ 3 heures de préparation devant soi
→ temps passé en cuisine : 2h ; attention, prévoir une heure de battement (qu’on mettra à profit en préparant autre chose)
→ talents de cuisinière : modérés

Dans la liste de courses, il va falloir ajouter des carottes (800g), du lait de coco, deux pommes de terre, de la farine, de la levure de boulanger (sèche pour ma part), et plus de trucs à tartiner type rillettes de saumon, houmous, tzaziki.

  • Gressins maison :
    J’ai adapté une recette trouvée sur le net ; on commence par préparer sa pâte qui doit reposer une heure.
    500g de farine, 250ml d’eau, 2 sachets de 7g de levure de boulanger, 2 CS d’huile d’olive, 1 cc de sel.
    On mélange tout, on pétrit (personnellement, à la main, pendant 15 bonnes minutes), on divise sa boule si on veut ajouter des ingrédients (pour ma part : nature, aux herbes de provence et au sésame noir), s’il y en a, on intègre uniformément ses ingrédients en repétrissant les différentes boules de pâte, on laisse lever dans un/des récipient(s) recouvert(s) d’un torchon, pendant une heure. On aplatit, on coupe des bandelettes qu’on façonne un peu (comme des boudins de pâte à modeler niveau maternelle vous voyez ?), on dispose sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on enfourne 15 min à 190°C et on laisse sécher.
    Les gressins maisons sont plus tendres que leur version industrielle, on les mange tels quels ou trempés (houmous, rillettes…) et ça passe vraiment bien.
  • Soupe de coco-carottes :
    J’ai eu l’occasion de donner la recette ici. On peut la préparer pendant que la pâte lève.
    Pour les soupes, j’utilise toujours soup maker dont je suis absolument fan : on pèle et découpe les pommes de terre et les carottes, on les jette dedans, on ajoute l’eau et une pincée de sel et on part faire autre chose pendant que la machine travaille.
    A la fin de la cuisson et du mixage, on ajoute le lait de coco (une briquette entière si on aime bien le goût de la coco) on rectifie le sel et on remixe pour tout bien mélanger avant de servir.
    NB : si on n’a pas de pommes de terre, un petit tiers de sachet de purée Mousseline fait bien l’affaire.
    On dispose dans des verrines ; si on a des tranches de poitrine fumée, on les fait griller dans une poêle et on les pose sur les verrines, mais ce n’est pas une obligation. Cette soupe est divine, vraiment.

Et sur ce, santé !

A propos de l'auteur

Trentenaire pour quelques petites années encore, lyonnaise d'adoption, maman de deux enfants, en quête perpétuelle de bons plans pour se simplifier la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*