Depuis que je suis à la maison, 100% du temps avec mes enfants, j’ai des mains ultra abîmées (et l’hiver  n’a pas encore commencé, je tremble).
10 changements de couches + 8 repas et/ou biberons  + 5 à 7 massages buccaux + une sortie quotidienne = près de 25 lavages de mains au minimum par jour.
Et encore, je vous épargne le nombre de pauses techniques que m’impose ma vessie et le maniement du savon qui s’ensuit.
Pour peu qu’il y ait un nez qui coule, un passage au local poubelles, des gerboulis à prendre en charge, l’addition peut battre des records.

J’ai donc les mains complètement desséchées, particulièrement rougeaudes en fin de journée, et la peau qui craque sur les articulations des doigts.

Savons, crèmes, gels réparateurs : j’ai testé pas mal de produits. Bilan des courses.

 

Savons : bof

J’ai l’habitude d’utiliser des berlingots de savon liquide de marque distributeur ; je me débrouille pour prendre les versions hydratantes, avec de l’huile de ceci ou du lait de cela. Mais il n’y a que la foi qui sauve.
Qu’à cela ne tienne, j’ai testé du savon liquide Dove, sans résultat notable.
Même conclusion pour le savon « Haute Fréquence » Anios. C’est celui qu’il y avait à l’hôpital lorsque j’ai accouché, j’avais donc fondé beaucoup d’espoirs sur ce gel lavant… mais pas mieux.
Comme je n’aime pas les savonnettes et que ma consommation (colossale !) ne me permet pas d’acheter des produits surgras en pharmacie, et bien je reste avec mes berlingots.

Crèmes :

J’en ai testé quatre en tout, avec un impératif : qu’aucune ne laisse les mains poisseuses ou grasses, parce qu’on ne peut plus rien faire une fois la crème mise, sous peine de coller à tout et n’importe quoi (ça m’exaspère).

  • la crème protectrice Anios : elle ne colle pas, est assez efficace en prévention, un peu moins en réparation.
  • la crème Laino : mêmes effets que la précédente, avec en plus le double avantage de sentir très bon et d’être économique (2 € le tube grâce aux fréquentes promos en pharmacie). Le tube parfait pour rester dans le sac à main et être utilisé dès qu’on y pense.
  • le gel très réparateur Mains abîmées VitaCitral : parfait. La texture pénètre très rapidement, ça picotte dès qu’on se passe la crème (j’aime bien, généralement, c’est signe que ça va bien faire effet), et les mains retrouvent vite de la souplesse et un bel aspect. Il faut compter 7€ en pharmacie.
  • la crème réparatrice Mains abîmées Mixa : ma préférée, elle a les mêmes qualités que la VitaCitral (non grasse et efficace) mais est vraiment mois chère (3 € à 4€ en moyenne).

 

Filmogel Urgo « Soulage, Referme et Cicatrise les crevasses ».

Une petite spatule, un gel : on colmate les zones où la peau a craqué. Il ne faut pas se mentir, ça fait super mal au début. Une bonne brûlure sur les crevasses à vif. Mais la douleur passe rapidement.
Le gel a l’avantage de boucher la craquelure, ce qui doit certainement assainir la situation.
Après, en effet, les mini-plaies se résorbent, mais je ne saurais pas dire si c’est grâce à la pellicule de gel ou si c’est une évolution standard de la peau.

Les gants en latex

Parce que pour protéger ses mains pendant la vaisselle, c’est quand même redoutablement efficace.
Problème, je n’aime pas les gants Mapa, trop épais, j’ai l’impression de devenir une empotée, et pour faire la vaisselle, être maladroite n’est pas ce qu’il y a de mieux.
J’ai l’impression que les gants fins (marques distributeurs) craquent vite ou sont poreux, je n’ai jamais été vraiment emballée.
Alors j’ai acheté une boîte de gants d’examen en latex, non poudrés et non stériles, et là je suis satisfaite. Bonne résistance, bonne imperméabilité, économique (5 € la boîte de 100) : c’est parfait.
Je ne m’en sers pas à chaque vaisselle, mais en cas de grosse session, j’y pense.

Et si vous avez des bons plans, je suis preneuse !

A propos de l'auteur

Trentenaire pour quelques petites années encore, lyonnaise d'adoption, maman de deux enfants, en quête perpétuelle de bons plans pour se simplifier la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.