Ma fille aime bien colorier, mais ne pas déborder est un concept qui lui échappe complètement, si bien que le résultat est assez peu esthétique.

Et là, notre imprimante est devenue ma meilleure alliée. On avait suggéré à la famille – en panne d’idées – de nous offrir une imprimante pour Noël dernier-dernier. Je suis officiellement en charge de l’administratif de la maison ; j’aillais alors devenir mère au foyer : avec deux enfants greffés à moi 24h/24, mes sauts à la Corep pour un oui ou pour un non allaient devenir nettement moins fréquents. Conclusion, il me fallait absolument de quoi scanner, imprimer et photocopier à domicile.
Nous sommes donc les heureux propriétaires d’une Espon jet d’entre de base, avec néanmoins toutes les fonctionnalités dont nous avions besoin.
Allons-y donc pour le passage en revue de son utilité en matière de coloriages !

Faire une photocopie des cahiers de coloriages qu’on a achetés

En attendant que notre dessinatrice en herbe gagne en dextérité, je ne lui donne pas directement ses cahiers de coloriages. On choisit ensemble une page, je la photocopie et lui donne le clone pour qu’elle s’en donne à cœur joie. Et il faut reconnaître que c’est un massacre. Les coups de crayon débordent de toutes parts, la feuille est froissée, elle se lasse au bout de 3 minutes et laisse son coloriage en plan.
Moralité ; quand le trait gagnera en précision, quand la volonté de tout colorier sera là, on sortira les originaux. En attendant, on s’entraîne sur les copies.

Imprimer des coloriages disponibles sur le web

C’est tout à fait pratique. De la même manière, aucun problème si le coloriage est plus que bâclé.
Le second avantage c’est qu’on peut imprimer à la demande, selon les envies – variables et changeantes – du moment :

  • Les héros de dessins animés : chez nous, on est plutôt France 5, avec les Zouzous le matin. On retrouve sur le site de l’émission l’essentiel des personnages à colorier. En complément (car certains peuvent manquer à l’appel, notamment Masha et Michka qui ont vraiment la cote à la maison) on pioche dans les coloriages mis à disposition par Piwi : on retrouve beaucoup de petits héros croisés chez les Zouzous. Pour les classiques, on va aussi volontiers sur le site de Disney.
  • La version papier des jouets : ça vaut le coup d’aller faire un tour sur les sites des fabricants de jouets pour voir si – à tout hasard – des activités ne sont pas proposées. Dans le coffre à jouets, on a des Tut-tut bolides : 7 au total et même un circuit, rien que ça. Et il se trouve que sur le site officiel, on trouve des coloriages tout aussi officiels. J’ai fait une heureuse le jour où j’ai imprimé les bolides en question : en prime, on a les modèles en chair et en os pour pouvoir reproduire fidèlement leurs versions papier.
  • Coloriages thématiques : pour finir, pour colorier tout en apprenant, les dessins proposés par le Monde des Petits (que j’ai connu via leurs Comptines sur YouTube) sont appréciables. Animaux, princesses, moyens de transport, on trouve de quoi faire.

A propos de l'auteur

Trentenaire pour quelques petites années encore, lyonnaise d'adoption, maman de deux enfants, en quête perpétuelle de bons plans pour se simplifier la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*